MISSION I : LA LOIRE EN SOURIRES

A l’heure d’un monde en transmutation globale accélérée, prenons le temps de faire les choses avec conscience, parce que chaque goutte d’eau constitue la Loire, au même titre que chaque action a un impact. Le fleuve est à l’image de notre puissance dans le collectif.

Tels de jeunes saumons frétillants, les deux fondateurs aux nombreuses cordes à leur arc s’embarquent pour un périple ambitieux et non moins dénué d’engagements.

De découverte en découverte, l’équipe Kasmadtrips s’est donnée pour mission de sortir de sa zone de confort et d’interroger les enjeux d’aujourd’hui ! Pour ce faire, les deux amis sillonneront plus de douze départements et quatre régions, ceci sous l’étendard de l’amour de la Loire.

OBJECTIF ATTEINT AU PROFIT DE L'ASSOCIATION THEODORA !

Propulsé par HelloAsso

Présentation de notre projet

Explication de notre projet sur France 3 Auvergne.

Prenant sa source au Mont Gerbier de Jonc, à la frontière entre l’Ardèche et la Haute-Loire à plus de 1551 mètres d’altitude, traversant des milliers de kilomètres, des milliers de lieux, croisant de nombreux ruisseaux et même sa consoeur l’Allier, constante et majestueuse, accueillant une faune et une flore incroyable de par sa diversité, la Loire atteint Saint-Nazaire et finit sa course dans le non moins réputé Océan Atlantique.

Lé défi est simple : descendre la Loire en canoë ONAK au profit de l’association Théodora, mais pas seulement. Muni d’un Smartcitizen, les deux amis vont récolter des données sur l’environnement qu’ils transmettront au Fab’lab du Pensio.

NOTRE FILM : LA LOIRE EN SOURIRES

Grâce à l’œil de notre Gopro et à la collaboration de la boite de production Blackisland, nous avons réalisé notre documentaire sur la descente. Ce dernier relate notre quotidien et nos expériences vécues.

Revivez le périple au jour le jour : les expériences, les rencontres, les efforts, les surprises, les joies, les peines, les doutes.

Retrouvez les 17 jours de l’aventure du château de la Roche (42) à l’arrivée à Nantes (44).

De la technique en passant par leurs marques de bronzage, suivez  au fil de l’eau l’évolution de nos deux kayakistes.